Le 29 mars 1902 : naissance de Marcel Aymé

Né à Joigny, Marcel Aymé était fils d'un maréchal-ferrant. Orphelin de mère à l'âge de deux ans, il fut élevé par ses grands-parents maternels qui exploitaient une tuilerie à Villers-Robert, dans le Jura. Après son service militaire, il arriva à Paris où il exerça les métiers les plus divers : employé de banque, agent d'assurance, journaliste. Il ne se trouvait aucun talent : « Petit provincial cornichon, pas plus doué pour les lettres que ne l'étaient alors les dix mille garçons de mon âge, n'ayant seulement jamais été premier en composition française (...) je n'avais même pas ces fortes admirations qui auraient pu m'entraîner dans un sillage ». Il profita pourtant d'une convalescence pour écrire son premier roman très remarqué " Brûlebois " publié en 1926, puis " Aller-retour " en 1927 et "La Table aux crevés " en 1929 qui obtint cette même année le prix Renaudot. Mais c'est avec " La Jument verte ", en 1933, qu'il obtint la grande notoriété. À partir de là, il considèra la littérature comme un métier et se lança en même temps dans le cinéma tout en commençant à s'intéresser au théâtre. En 1952, il obtint un grand succès avec la pièce " La Tête des autres ", jouée au Théâtre de l'Atelier, qui est le premier grand plaidoyer contre la peine de mort et dans laquelle il ridiculise un procureur de la république. Il est mort à Paris le 14 octobre 1967 ...