Aujourd'hui 10 août, L'Hermione est arrivée à BREST

Une infographie interactive :

Pour suivre sa progression :

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>

Embarquez sur L'HERMIONE pour refaire le voyage de La Fayettte parti, le 20 mars 1780, pour prêter main-forte aux " patriots " américains contre les Anglais.



Tout savoir sur L'HERMIONE : et

*

La Fayette, ce héros aux États-Unis :

Lorsque la nouvelle de sa mort parvint aux Etats-Unis, le président Andrew JACKSON demanda qu?on lui rende les mêmes honneurs que le président John ADAMS avait ordonnés pour Georges WASHINGTON trente-cinq ans plus tôt. Les drapeaux furent mis en berne. Vingt-quatre coups de canon furent tirés dans toutes les casernes et sur tous les bateaux militaires et les officiers portèrent un crêpe pendant 6 mois. Des rideaux noirs furent pendus dans les deux chambres du Congrès. Il fut demandé à tous les citoyens de porter des habits de deuil pendant 6 mois !

John Quincy ADAMS prononça une oraison funèbre devant les deux chambres du congrès en présence des hauts fonctionnaires et du corps diplomatique. En voici deux extraits :

? Présentez-le comme le premier de sa génération, et vous ne lui aurez pas encore rendu justice ? ?

? Tournez vos yeux vers le passé, passez en revue les plus grands défunts de chaque période et de chaque culture depuis la création du monde à ce jour, et demandez-vous si un seul a été supérieur à La Fayette comme bienfaiteur.

Aux États-Unis, plus de 600 lieux portent son nom : une montagne, des centaines de villes, de comtés, de places, d?écoles, d?églises, de rues et même trois bateaux.

Son portrait et celui de Georges Washington sont suspendus des deux côtés de l?estrade de la chambre des représentants :



Il a aussi son portrait dans la ? National Portrait Gallery ?. Il a son buste dans la pièce ronde du Capitole de Richmond, en compagnie des premiers présidents des États-Unis. Sa statue est également présente dans de nombreux endroits, notamment au ? La Fayette square ?, situé immédiatement derrière la Maison Blanche.

Il est enterré au cimetière de Picpus, près de sa femme, sous un drapeau américain :



que l?ambassade des Etats-Unis vient renouveler tous les ans le 4 juillet, jour de la fête nationale de l?indépendance.

Lors du débarquement de 1917, on attribue au général John PERSHING la célèbre phrase : « La Fayette nous voilà ! ». En réalité cette formule fut prononcée par son aide de camp ( le capitaine Charles STANTON ), lors d'une cérémonie organisée le 4 juillet 1917, devant la tombe de LA FAYETTE.

En 2002, il a été nommé Citoyen d'honneur des Etats-Unis.

Il n?y a pas d?autre exemple dans l?Histoire, de la reconnaissance de toute une nation pour un étranger !