Notre maire n'ayant " pu ou pas voulu " (*) assister à la manif de ce matin 28 mars, LGDM lui adresse le modeste reportage ci-après.

(*) je penche pour " pas voulu " car sinon il se serait fait représenter !

L'appel du 23/03 a été entendu et je peux dire en pastichant Don Rodrigue ( Le Cid - Acte IV, scène 3 ) :

Ils partirent quelques uns, mais par un prompt renfort
Ils se virent une petite centaine en arrivant au bourg

En effet, en ce dimanche des rameaux, une petite centaine de personnes se sont échelonnées dans le centre bourg, entre 10 h et 11 h 30, pour réclamer un nouveau R.I.C. communal à propos du projet de déplacement des croix et du monument aux morts, dans le cadre du P.A.B.



Cette manifestation s'est déroulée dans une " ambiance bon enfant " sous la protection de 3 gendarmes et 2 gendarmettes :-) :



La manifestation a débuté par un rassemblement autour du monument aux morts qui a été béni et fleuri :




Obelix interviewé par France Bleu Pays d'Auvergne

puis les manifestants sont descendus en cortège pour bénir et fleurir la stèle des résistants :








Ils sont ensuite remontés au monument aux morts pour un petit discours de nos "Irréductibles Gaulois" :



En résumé, ils ont rappelé que dépenser 230.000 € pour déplacer les croix et le monument aux morts c'était vraiment « jeter l'argent par les fenêtres », d'autant que la raison invoquée ( un problème de sécurité ! ) est des plus fallacieuse. :-(

N.D.L.R. :
Le temps d'une commémoration, c'est plus sûr et beaucoup moins onéreux de barrer la route entre les carrefours du stade et de l'hôtel des Touristes avec une déviation par La Cheix !

Après avoir remercié la maréchaussée, les participants se sont dispersés en laissant leurs panneaux autour du monument aux morts :





Les préférés de la rédaction de LGDM :





Ces panneaux ont eu beaucoup de succès car la plupart des voitures ayant traversé le centre bourg cet après-midi se sont arrêtées pour faire des photos :-)

Après cette belle journée, il ne reste plus qu'à attendre la prochaine décision du conseil municipal sur la nouvelle demande de R.I.C. communal signée par 154 vollorois(e)s.

et en attendant ... il n'est pas interdit de rêver :-)