Que des mauvaises nouvelles :

Le variant "Amazonien" inquiète la France :

Le vaccin ne suffira pas à contrer le virus :

L'exemple du Chili : et

Il va falloir vacciner 90 % des adultes : et

et ce n'est pas encore gagné :-( et

Macron et les variants :

Evolution du nombre de variants en France :



Le graphique ci-dessus montre que les variants ont été les grands gagnants du refus de notre président de reconfiner dès la fin janvier, car à ce jour :

- 94,8 % des contaminations sont dues à des variants
- dont 83 % pour le seul UK, en vert sur le graphique ci-dessus

Celui qui se prend pour le meilleur épidémiologiste de France ( ce qui n'est pas l'avis d'Axel KAHN ! ) semble n'avoir pas compris que plus on laisse circuler le virus :
- plus on facilite son évolution et la sélection de mutants toujours plus transmissibles et potentiellement capables d'échappement immunitaire mettant en péril l'efficacité vaccinale
- plus on va avoir des COVID longues ( voir l'article ci-dessous sur le nouveau profil des patients en réa ) et des lésions organiques (neurologiques, oculaires, pulmonaires, cardiovasculaires, pancréatiques, rénales, testiculaires ...) dont on ignore les conséquences à long terme.

Le texte ci-dessus est extrait d'un excellent article :

*
Pour suivre la vaccination dans le monde :

*
Situation de la vaccination en France au 13/04 :

11.366.175 premières doses et 3.982.264 deuxièmes doses





Selon " CovidTracker " pour vacciner toute la population adulte ( 52 millions de personnes ) d'ici aout 2021, il faudrait injecter environ 580.000 doses chaque jour.
En fait la promesse de notre président n'est pas pour fin août mais " pour la fin de l'été ", c'est-à-dire pour le 22/09, et il en faudra donc un peu moins par jour. On a atteint ponctuellement les 500.000 injections par jour et il faudrait maintenir ce nombre 7j/7 ... mais nous en sommes loin :-(

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>

Les nouveaux cas au niveau national :

Nombre de cas positifs :

- le 05/04 : 10.793 ( pas significatif comme tous les lundis )
- le 06/04 : 8.045 ( nombre sous-évalué )
- le 07/04 : 12.951 ( nombre sous-évalué )
- le 08/04 : 84.998 ( rattrapage )
- le 09/04 : 41.243
- le 10/04 : 43.284
- le 11/04 : 34.895

- le 12/04 : 8.536 ( pas significatif comme tous les lundis )
- le 13/04 : 39.113
- le 14/04 : 43.505

La courbe ci-dessous montrant un nouveau pic n'est pas significative car la moyenne sur 7 jours est affectée par le nombre de cas sous-évalué de mercredi dernier et demain l'on devrait redescendre autour d'une moyenne de 37.000 cas.
Ceci étant la descente de la courbe est beaucoup plus lente qu'en novembre ... à suivre.



La moyenne sur 7 jours :

- depuis le 08/03 on a quitté le " plateau " en passant de 21.270 à 42.225 cas

Par rapport à la sortie du 2ème confinement ( 10.348 cas le 04/12 ) :

- la hausse est très importante : +308 % :-(

Rappelons que l'objectif à la sortie du 2ème confinement était de 5.000 nouveaux cas par jour !

Notre président s'est enfin décidé à de nouvelles restrictions partielles, mais nous avons encore :
- un niveau moyen de contaminations autour de 40.000 cas/jour ( 8 fois l'objectif de décembre 2020 ! )
- un niveau très important des réanimations qui depuis le 01/01 sont passées de 2.609 a 5.902 (+128 %)
- un nombre de morts journaliers très important, qui après avoir fortement baissé ( de 450 le 04/02 à 243 le 25/03 ) a rebondi le 26/03, pour baisser à nouveau et repartir à la hausse depuis le 05/04, et rebaisser à nouveau depuis hier :-) :



Cette deuxième vague, qui se transforme en troisième vague, a déjà fait 2 fois plus de morts que la première, et au rythme actuel on aurait encore 76.000 morts de plus fin 2021 soit un total d'environ 176.000 morts fin 2021 :-(

*

A propos des 4 indicateurs :

Pour l'ensemble de la France ( TI: 343 > taux alerte max: 250 ) :

*

Les réanimations :

Ensemble de la France : On a largement dépassé le pic du 16/11/2020 ( 4.903 ) et ça a baissé de 50 cas depuis hier : a-t-on atteint le pic ? :-(



Pour l'Ile de France ( 20 % de la population de la France metropolitaine ) on dépasse très largement le niveau du pic de novembre 2020 ( 1.138 ) mais la progression ralentit :-(



*

Le taux de reproduction :

- au niveau France il baisse à 0,96 :

- au niveau IdF il baisse à 0,9