__ VOLLORE - MONTAGNE __ GAZETTE DES MONTAGNARDS

 


dimanche 31 juillet 2016

Le 31 juillet ... 1784

Le 31 juillet 1784 : mort de Denis Diderot

Né le 5 octobre 1713 à Langres, dans une famille bourgeoise, il fut l'un des grands animateurs intellectuels du siècle des Lumières par sa curiosité, sa vaste culture, sa connaissance des langues, son esprit critique et sa force de travail.

Il consacra 20 ans de sa vie à l'édition de " L'Encyclopédie " ( ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers ).

Il fut inhumé à l'église Saint-Roch, dans la chapelle de la Vierge, le 1er août 1784. À la Révolution, les tombes de l'église Saint-Roch furent profanées et les corps jetés à la fosse commune de sorte que la sépulture et la dépouille de Diderot ont disparu.

samedi 30 juillet 2016

Le 30 juillet ... 1863

Le 30 juillet 1863 : naissance d'Henry FORD

Né à Dearborn (Michigan), il fut le fondateur de la Ford Motor Company.

Il a élaboré une nouvelle méthode de travail industriel appelée le " fordisme " qui a assuré la prééminence de son entreprise dans le domaine de la construction automobile avec la production, en 1908, de la " Ford T " qui fut la première voiture accessible au plus grand nombre ( celle qui « mit l'Amérique sur des roues » ). Elle roulait à 70 km/h et coûtait 850 $. Elle fut désignée voiture la plus importante du XXème siècle au terme d'un sondage international.

Il disait : « Le client peut choisir la couleur de sa voiture, pourvu que ce soit noir »

Henry FORD est mort le 7 avril 1947 d'une hémorragie cérébrale, dans sa résidence " Fair Lane " à Dearborn.

vendredi 29 juillet 2016

Le 29 juillet ... 1750

Le 29 juillet 1750 : naissance de Fabre d'Églantine

Né à Carcassonne, Philippe-François-Nazaire Fabre, est l'auteur de " Il pleut, il pleut bergère " et de la dénomination des mois et jours du calendrier républicain.

Il s'illustra dans de nombreuses affaires véreuses et finalement fut exclu du Club des Jacobins et poursuivi pour faux en écriture et concussion.

A son procès il se défendit en accusant les autres mais il fut condamné et guillotiné, avec Danton, le 17 germinal an II ( 5 avril 1794 ).

La légende veut qu'il ait pleuré sur la charrette le menant à l'échafaud, se lamentant de n'avoir pas pu terminer un poème. Danton, connu pour son esprit caustique, lui aurait alors déclaré : « Ne t'inquiète donc pas, dans une semaine, des vers, tu en auras fait des milliers »

jeudi 28 juillet 2016

Le 28 juillet ... 1540

Le 28 juillet 1540 : Thomas CROMWELL est décapité

Il naquit vers 1485 dans un milieu modeste, à Putney près de Londres.

Après un début de carrière en Italie, il devint conseiller du roi Henri VIII, puis « chef ministre » en 1532. Il joua un rôle majeur dans la réforme de l'église anglicane en suggérant au roi d'être lui-même le chef de l'église anglaise ( acte de suprématie de 1534 ). Cela lui valut sa nomination en 1535 de « Vice Régent pour les affaires spirituelles ».

Ayant soutenu le roi dans son premier divorce avec Catherine d'Aragon, il l'appuiera lors de la condamnation d'Anne Boleyn et son remplacement par Jeanne Seymour et à la mort de cette dernière il se hâta d'encourager un nouveau mariage diplomatique avec Anne de Clèves.

Ce mariage s'avèrera un désastre amoureux. Ses adversaires ( en particulier le duc de Norfolk ) en profitèrent pour le faire arrêter, en plein Conseil, et emprisonner à la Tour de Londres où il fut décapité en secret sur ordre du roi.

On dit que le bourreau avait été choisi volontairement sans expérience pour rendre l'exécution plus dure. Il s'y prit en tout cas à trois fois pour lui couper la tête, qui fut bouillie et exhibée en pique sur le Pont de Londres.

mercredi 27 juillet 2016

Le 27 juillet ... 1794

Le 27 juillet 1794 : arrestation de Robespierre

Le 9 Thermidor An II, Saint-Just prit la parole à la Convention, mais il fut interrompu par Tallien, puis par Billaud-Varenne qui l'empêchèrent de continuer son discours. Robespierre tenta alors de prendre la parole afin de convaincre le Marais de se rallier à lui, mais il fut interrompu par certains députés scandant : « Non ! A bas le tyran ! ». Le président de la convention, Collot d'Herbois, loin de rétablir l'ordre, lui refusa la parole. À la proposition de Tallien, les députés décrètèrent l'arrestation de Robespierre, Saint-Just et Couthon.

Le Bas et Augustin Robespierre demandèrent à être joints dans le décret.

C'est alors que l'Incorruptible aurait prononcé la fameuse phrase : « La République est morte, les brigands triomphent. ».

Mis en état d'arrestation, les cinq députés furent conduits à cinq heures du soir dans les locaux du Comité de Sûreté Générale, aux Tuileries. L'après-midi du 10 thermidor, Robespierre et vingt et un de ses compagnons furent guillotinés sur la place de la Révolution ( actuelle place de la Concorde ).

mardi 26 juillet 2016

Le 26 juillet ... 1952

Le 26 juillet 1952 : mort d'Eva Perón



Née le 7 mai 1919 à Los Toldos ( Argentine ), elle était une des cinq filles illégitimes d'un riche propriétaire terrien ( Juan Duarte ) et d'une humble cuisinière ( Juana Ibarguren ).

À 15 ans, elle partit pour Buenos Aires afin d'y trouver du travail et y devint actrice de cinéma dans des mélodrames de série B et de radio dans des feuilletons sur radio El Mundo.

Elle rencontra le colonel Juan Perón lors d'une vente de charité et après avoir été pendant un temps sa maîtresse, elle l'épousa le 21 octobre 1945. Elle contribua à la campagne de son mari pour l'élection présidentielle de 1946 en utilisant son émission de radio hebdomadaire et en se lançant dans de grands discours appelant les pauvres à se relever, tout en mettant en avant ses racines modestes afin de montrer sa solidarité avec les classes les plus défavorisées. Durant les sept années de la présidence de son époux, elle dirigea en star populiste les Ministères du Travail et de l'Aide sociale argentins.

Surnommée " Evita ", elle distribua à tour de bras tout ce dont les plus pauvres, ceux qu'elle appelait les " descamisados " ( les sans chemises ), n'auraient jamais osé rêver : une protection sociale, des logements, des voitures bon marché. Tout cela était à fin de propagande car cette femme qui se voulait être la bienfaitrice du peuple était d'une superficialité sans égal : elle exposait avec fierté sa collection de milles paires de chaussures et sa garde-robe à la page.

Elle fut emportée par un cancer de l'utérus à l'âge de 33 ans. Son corps fut embaumé et exposé jusqu'à ce qu'un coup d'État militaire chasse son mari du pouvoir en 1955. Son corps fut alors transporté à Milan, puis enterré sous la fausse identité de Maria Maggi de Magestris. Seize ans plus tard, son cadavre fut exhumé et envoyé en Espagne. Lorsque son mari retourna en Argentine comme président après son exil, son corps fut rapatrié en Argentine et brièvement exposé au public avant d'être enterré une nouvelle fois au cimetière de la Recoleta.

La célèbre chanson " Don't Cry for Me Argentina " tirée du film " Evita " :

lundi 25 juillet 2016

Le 25 juillet ... 1909

Le 25 juillet 1909 : première traversée de la Manche par Louis Blériot

Né le 1er juillet 1872 à Cambrai, il fut le premier à traverser la Manche aux commandes de son avion " Blériot XI ".

Il décolla au lever du soleil ( condition exigée par le " Daily Mail ", journal à l'origine du défi qui lui remettra la somme de 25.000 francs-or mise en jeu ) du village " Les Barraques " près de Calais, pour arriver à Douvres 37 minutes plus tard.

Ingénieur de l'École Centrale ( promotion 1895 ), il avait volé pour la première fois en 1907 dans un avion de sa conception et il fut titulaire du premier brevet de pilote, délivré en France en 1910. Il est mort à Paris le 2 août 1936.

dimanche 24 juillet 2016

Le 24 juillet ... 1802

Le 24 juillet 1802 : naissance d'Alexandre Dumas père

Né à Villers-Cotterêts (Aisne), il était le fils de Thomas Alexandre Davy de La Pailleterie, ( dit le " Général Dumas ", héros de la Révolution française ) et de Marie Labouret ( fille de Claude Labouret, aubergiste à l'Écu d'or à Villers-Cotterêts ).

Le général Dumas était un mulâtre fils d'un noble normand du pays de Caux ( le marquis Alexandre Antoine Davy de la Pailleterie ) et d'une esclave ( Marie-Cessette, dite du Mas ) appartenant à son frère cadet qui avait fait fortune dans les plantations à Saint-Domingue.

Alexandre Dumas était donc quarteron, ce qui lui valut d'être souvent en butte aux sarcasmes racistes de ses contemporains. Ce fut un auteur prolifique ( avec l'aide notoire de " nègres " ) dont les romans les plus célèbres célèbre sont " Les Trois Mousquetaires " et " Le Comte de Monte-Cristo ".

En septembre 1870, après un accident vasculaire qui le laisse à demi paralysé, il s'installa à Puys, près de Dieppe pour y mourir le 5 décembre 1870.

Il est entré au Panthéon en 2002, à l'occasion du bicentenaire de sa naissance.

Son fils, également nommé Alexandre Dumas ( dit « Dumas fils » ), fut lui aussi écrivain, auteur en particulier de " La Dame aux camélias "

samedi 23 juillet 2016

Le 23 juillet ... 1892

Le 23 juillet 1892 : naissance d'Haïlé Sélassié Ier

Né sous le nom de Täfäri Mäkwännen à Ejersa Goro, il fut le dernier Négus d'Éthiopie de 1930 à 1936 et de 1941 à 1974.

Il est considéré par la plupart des Rastas comme étant le « dirigeant légitime de la Terre » et de surcroît le Messie, en raison de son ascendance qui, selon la tradition chrétienne orthodoxe éthiopienne, remonterait jusqu'aux rois Salomon et David.

Il fut renversé le 12 septembre 1974 par un groupe de militaires. Les médias relayèrent la nouvelle de sa mort en prison le 27 août 1975 à la suite d'une opération de la prostate, mais une mort par strangulation ou par étouffement est bien plus vraisemblable.

vendredi 22 juillet 2016

Le 22 juillet ... 1804

Le 22 juillet 1804 : naissance de Victor Schoelcher

Né à Paris, il est surtout connu pour avoir contribué à faire adopter le décret sur l'abolition définitive de l'esclavage dans les Colonies Françaises le 27 avril 1848.

Il est mort le 25 décembre 1893, dans sa maison du 24 rue d'Argenteuil, devenue depuis l'avenue Schoelcher, à Houilles ( Yvelines ).

Enterré à Paris au cimetière du Père-Lachaise, ses cendres furent transférées au Panthéon le 20 mai 1949 en même temps que celles du Guyanais Félix Éboué ( premier noir à y être inhumé ).

En hommage à son combat contre l'esclavage, en Martinique la commune Case-Navire a pris le nom de Schoelcher en 1888.

jeudi 21 juillet 2016

Le 21 juillet ... 1798

Le 21 juillet 1798 : bataille des pyramides

Elle a lieu le 3 thermidor An VI entre l'Armée française d'Orient commandée par Bonaparte et les forces mamelouks commandées par Mourad Bey, lors de la campagne d'Égypte.

L'armée française, qui avait commencé sa marche de nuit, arriva au lever du jour face à l'ennemi et c'est alors que Bonaparte fit cette courte harangue : « Soldats ! Vous êtes venus dans ces contrées pour les arracher à la barbarie, porter la civilisation dans l'Orient, et soustraire cette belle partie du monde au joug de l'Angleterre. Nous allons combattre. Songez que du haut de ces monuments quarante siècles vous contemplent »

mercredi 20 juillet 2016

Le 20 juillet ... 1881

Le 20 juillet 1881 : reddition de Sitting Bull

Né à Bullhead dans la région de Grand River dans le Dakota du Sud en mars 1831, il était chef et homme-médecine de la tribu des Sioux Hunkpapas.

Il fut l'un des principaux résistants indiens face à l'armée américaine. Avec l'aide de tribus cheyennes, il anéantira les hommes du général Custer à la bataille de Little Big Horn, le 25 juin 1876.

Le 20 juillet 1881, il se rendit à l'armée américaine et fut emprisonné pendant deux ans. Le gouvernement décida de l'envoyer dans une réserve du Dakota où, le 15 décembre 1890, il fut assassiné par la police indienne ainsi que son fils.

mardi 19 juillet 2016

Le 19 juillet ... 64

Le 19 juillet 64 : début du grand incendie de Rome

Il a éclaté dans la nuit du 18 au 19 juillet 64 dans la zone du Circus Maximus et a duré neuf jours en se propageant pratiquement dans toute la ville.

Trois des quatorze régions ( quartiers ) qui constituaient la ville furent complètement détruites, tandis que dans sept autres les dommages furent plus limités. Les morts se comptèrent par milliers et on dénombra environ deux cent mille sans-abri. De nombreux édifices publics et monuments furent détruits, ainsi qu'environ 4.000 insulae et 132 domus.

La responsabilité de l'incendie fut unanimement attribuée à Néron, dont l'image qui nous a été transmise par les historiens de son époque est celle d'un tyran odieux. Sa motivation principale aurait été de trouver un espace suffisamment grand pour la construction de sa " Domus aurea ", ou encore son aspiration à pérenniser son nom pour avoir radicalement rénové le plan urbanistique de la ville.

Cependant, à la lumière des connaissance modernes il n'existerait pas de preuves pour un incendie criminel et la thèse d'une origine accidentelle est actuellement retenue comme la plus probable.

lundi 18 juillet 2016

Le 18 juillet ... 1947

Le 18 juillet 1947 : " L'Exodus 47 " est arraisonné par les Britanniques

C'était un bateau qui transportait des Juifs émigrant clandestinement d'Europe vers la Palestine, alors sous mandat britannique.

Le 11 juillet 1947, un bâtiment battant pavillon panaméen, le " Président-Warfield " quitte le port de Sète à destination officielle de la Colombie. Après 5 jours de navigation, et hors des eaux territoriales françaises, le " Président-Warfield " devient " L'Exodus 47 " et le drapeau d'Israël remplace le pavillon panaméen.

Le 18 juillet au matin, à l'entrée des eaux territoriales de la Palestine, un croiseur et cinq contre-torpilleurs britanniques apparaissent, mais le navire " Exodus 47 " refuse de s'arrêter et d'obtempérer à la demande des autorités. Il est cependant arraisonné à seulement 27 kilomètres des côtes. Les passagers furent renvoyés en Allemagne dans la zone sous contrôle britannique. Cette affaire bouleversera l'opinion mondiale et aura un poids considérable, quelques mois plus tard, dans le partage de la Palestine

dimanche 17 juillet 2016

Le 17 juillet ... 1793

Le 17 juillet 1793 : Charlotte Corday est guillotinée

Marie-Anne-Charlotte de Corday d'Armont ( retenue par l'Histoire sous le nom de Charlotte Corday ) est née le 27 juillet 1768 à Saint-Saturnin-des-Ligneries près de Vimoutiers dans le pays d'Auge.

Elle est devenue une figure importante de la Révolution française en assassinant Marat, le 13 juillet 1793. Le 16, on la transféra à la Conciergerie et le lendemain ( 29 Messidor An I ), à huit heures du matin, les gendarmes vinrent la prendre pour la conduire au Tribunal révolutionnaire. Elle fut conduite à l'échafauld en fin d'après-midi.

samedi 16 juillet 2016

Le 16 juillet ... 1942

Le 16 juillet 1942 : début de la rafle du Vel' d'hiv

La rafle du Vélodrome d'Hiver est la plus grande arrestation massive de Juifs réalisée en France pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle débuta à 4 heures du matin, avec la participation de la police française. Le 17 juillet en fin de journée, 13.152 juifs étaient arrêtés avant d'être déportés vers les camps d'extermination nazis. Un nombre indéterminé, prévenu par la Résistance ou bénéficiant du manque de zèle de certains policiers, parvint à échapper à la rafle ...

vendredi 15 juillet 2016

Le 15 juillet ... 1606

Le 15 juillet 1606 : naissance de Rembrandt Harmenszoon van Rijn


Autoportrait

Né à Leyde, et habituellement désigné sous son seul prénom de " Rembrandt ", il est considéré comme l'un des plus grands peintres de l'histoire de l'art baroque européen, et le plus important des peintres néerlandais du XVIIe siècle.

Une des caractéristiques majeures de son oeuvre est l'utilisation de la lumière et de l'obscurité ( technique du clair-obscur ), qui attire le regard par le jeu de contrastes appuyés. Il a produit environ 600 peintures, 300 eaux-fortes et 2.000 dessins. Il est mort le 4 octobre 1669 à Amsterdam.

jeudi 14 juillet 2016

Le 14 juillet ... 1789

Le 14 juillet 1789 : prise de la Bastille

Assiégée depuis la fin de la matinée, la garnison de la Bastille ( symbole du despotisme ) rendit les armes à 17 h 00 sur promesse qu'aucune exécution n'aurait lieu en cas de reddition.

Les émeutiers envahirent la forteresse, libérèrent les sept captifs qui y étaient emprisonnés et s'emparèrent de la poudre et des balles. La garnison, fut emmenée à l'Hôtel de Ville et en chemin le Gouverneur ( Marquis de Launay ) fut massacré, sa tête découpée au canif par un garçon cuisinier nommé Desnot avant d'être promenée au bout d'une pique dans les rues de la capitale.

Jacques de Flesselles fut également assassiné d'un coup de pistolet sur l'accusation de traîtrise. Il fut ensuite décapité et sa tête, placée au bout d'une pique, fut également promenée dans les rues.

mercredi 13 juillet 2016

Le 13 juillet ... 1808

Le 13 juillet 1808 : naissance de Patrice de Mac Mahon

Né au château de Sully, comte de Mac Mahon, duc de Magenta, il fut Maréchal de France et 3ème Président de la République Française du 24 mai 1873 au 30 janvier 1879.

Il est mort le 8 octobre 1893 au château de la Forêt, à Montcresson.

Il est resté célèbre pour un certain nombre de déclarations, dites « macmahonneries » dont la célèbre « Que d'eau ! Que d'eau ! » prononcée le 26 juin 1875, dans les environs de Toulouse lors des terribles inondations, à laquelle le préfet aurait répondu : « Et encore, monsieur le Maréchal, vous ne voyez que le dessus ».

mardi 12 juillet 2016

Le 12 juillet ... 100 avant J-C

Le 12 juillet 100 avant J-C : naissance probable de Jules César

Cependant, malgré les sources historiques cette date reste incertaine : il pourrait être né un 13 juillet ou en 102 avant J-C.

Caius Julius César, était le fils de Caius Julius Caesar III et de Aurelia Cotta, tous deux d'origine patricienne. Son destin exceptionnel marqua le monde romain : ambitieux et brillant, il s'appuya sur le courant réformateur et démagogue pour son ascension politique.

Stratège et tacticien habile, il repoussa les frontières romaines jusqu'au Rhin et à l'océan Atlantique en conquérant la Gaule, puis utilisa ses légions pour s'emparer du pouvoir.

Le 14 février 44 av. J-C, il se fit nommer dictateur à vie. Un mois après ( aux Ides de Mars, c'est à dire le 15 ) il sera assassiné suite à un complot dont les instigateurs furent et Cassius et Marcus Junius Brutus . Ce jour là, au début de la réunion du Sénat dans la Curia Pompeia sur le Champ de Mars, Marc Antoine qui accompagnait César fut attiré à l'écart par des faux solliciteurs, tandis que César était entouré par le groupe des conjurés. Métellus s'assura que César ne portait aucune protection, et tous l'assaillirent : il tomba percé de 23 coups de poignard. Le coup ultime vint de Brutus, qu'il traitait comme son fils, et quand il le vit se précipiter sur lui, ses derniers mots furent « Tu quoque fili mi ! » ( Toi aussi, mon fils ! » )

lundi 11 juillet 2016

Le 11 juillet ... 1892

Le 11 juillet 1892 : Ravachol est guillotiné__

François Claudius Koënigstein, dit Ravachol, le « Rocambole de l'anarchisme », était un militant et terroriste anarchiste né le 14 octobre 1859 à Saint-Chamond ( Loire ).

Jugé le 21 juin 1892, à Montbrison, devant la Cours d'assises de la Loire pour plusieurs crimes et délits il déclara avoir tué pour satisfaire ses besoins personnels et soutenir la cause anarchiste. Condamné à mort, il accueillit le verdict au cri de « Vive l'anarchie ! ». Le président des assises lui refuse le droit de lire une dernière déclaration qu'il remit à son avocat : « Je souhaite que les jurés qui, en me condamnant à mort, viennent de jeter dans le désespoir ceux qui m'ont conservé leur affection, portent sur leur conscience le souvenir de leur sentence avec autant de légèreté et de courage que moi j'apporterai ma tête sous le couteau de la guillotine ».

Il fut exécuté à Montbrison par le bourreau Louis Deibler. Il refusa l'assistance de l'aumonier et chanta " Le père Duchesne " en allant vers la guillotine. Ses dernières paroles furent « Vive la ré... » qui furent traduites par « Vive la république ! » mais il semble plus juste de penser qu'il voulait dire « Vive la révolution ! » comme le firent de nombreux anarchistes avant et après lui.

dimanche 10 juillet 2016

Le 10 juillet ... 1547

Le 10 juillet 1547 : première du " Coup de Jarnac "

Un " Coup de Jarnac " se dit en référence à un coup imprévu et considéré, à tort, comme déloyal ou pernicieux. Dans son sens premier il s'agit, en escrime, d'un coup imprévu mais régulier.

C'est à l'occasion d'un duel entre Guy Chabot de Saint-Gelais, baron de Jarnac :

et François de Vivonne, seigneur de La Châtaigneraie, redoutable bretteur et ami du Dauphin ( le futur Henri II ), que ce coup fut porté.

Le début de la rencontre fut en faveur de La Châtaigneraie, grand favori, jusqu'au moment où Chabot put placer son coup de revers qui fendit le jarret de son adversaire. Le coup était régulier et Chabot fut déclaré vainqueur. On dit que La Châtaigneraie, s'attendant à remporter facilement le duel, avait prévu de donner un superbe repas le jour même du duel et qu'il fut tellement humilié par sa défaite qu'il arracha le soir venu les pansements de sa blessure et qu'il mourut dans la nuit.

samedi 9 juillet 2016

Le 9 juillet ... 1860

Le 9 juillet 1860 : massacre de Damas


L'intervention d'Abd el-Kader (au centre)

Dans la nuit, les chrétiens maronites de Damas furent exterminés avec la complicité du gouverneur turc de Syrie. Ils détennaient les postes officiels et administratifs les plus élevés et la population musulmane ne supportait plus leur hégémonie économique et financière. Le quartier chrétien fut pillé et brûlé et l'on dénombra entre 4.000 et 6.000 victimes.

Des milliers de chrétiens furent sauvés par l'émir algérien Abd el-Kader.

vendredi 8 juillet 2016

Le 8 juillet ... 1621

Le 8 juillet 1621 : naissance de Jean de La Fontaine

Né à Château-Thierry, il est principalement connu pour ses " Fables " mettant en scène des animaux anthropomorphes et contenant une morale au début ou à la fin. Elles furent écrites, entre 1668 et 1694, dans un but éducatif et étaient adressées au Dauphin.

Mort le 13 avril 1695, à Paris, il est enterré au cimetière du Père-Lachaise, depuis le transfert de sa dépouille en 1817, en même temps que celle de Molière.

jeudi 7 juillet 2016

Le 7 juillet ... 1752

Le 7 juillet 1752 : naissance de Joseph-Marie Jacquard

Né à Lyon, il étudia seul la mécanique et mis au point un métier à tisser semi-automatique, dit métier Jacquard.

Son invention, notamment dans le tissage de la soie à Lyon au début du XIXe siècle, constitua les prémices d'une révolution industrielle qui profita beaucoup à la ville, mais qui causa aussi une restructuration sociale difficile en déclenchant la révolte des Canuts en 1831.

Il est mort à Oullins le 7 août 1834 et en 1840 fut inaugurée, place Sathonay à Lyon, une statue en son honneur. Déplacée depuis place de la Croix-Rousse, elle honore le « bienfaiteur des ouvriers lyonnais ».

mercredi 6 juillet 2016

Le 6 juillet ... 1885

Le 6 juillet 1885 : Pasteur réalise sa 1ère vaccination contre la rage

Louis Pasteur, est né à Dole ( Jura ) le 27 décembre 1822. Chimiste et physicien de formation il fut un pionnier de la microbiologie.

Le 4 juillet 1885, Joseph Meister, un jeune alsacien de 9 ans, est mordu par un chien enragé sur le chemin de l'école à Meissengott. Après avoir abattu le bête, le maitre du chien ( Théodore Vonné ) amena l'enfant chez le docteur Weber de Villé. Le médecin nettoya, puis cautérisa, les plaies du garçon à l'acide phénique et conseilla à sa mère de l'emmener voir Louis Pasteur à Paris, qui était en voie de mettre au point un vaccin contre la rage. C'est Théodore Vonné qui se chargea d'emmener l'enfant à Paris où Pasteur accepta d'expérimenter sa découverte sur lui.

Le 6 juillet, il fit une première injection, puis chaque jour une injection plus forte pendant les 9 jours suivants.

La renommée de cette première vaccination permit de lancer une souscription et la création de l'Institut Pasteur.

mardi 5 juillet 2016

Le 5 juillet ... 1857

Le 5 juillet 1857 : naissance de Clara Zetkin


Avec Rosa Luxembourg, à sa gauche

Née à Wiederau, en Saxe, elle fut enseignante, journaliste et femme politique marxiste.

Figure historique du féminisme, elle fut contrainte de fuir l'Allemagne après l'arrivée des nazis au pouvoir.

Elle est morte en exil le 20 juin 1933 à Arkhangelskoïe, près de Moscou.

lundi 4 juillet 2016

Le 4 juillet ... 1776

Le 4 juillet ... 1776 : Déclaration d'Indépendance des Etats Unis d'Amérique

C'est le texte politique par lequel les treize colonies britanniques d'Amérique du Nord firent sécession avec le Royaume-Uni.

Il fallut trois semaines à Thomas Jefferson pour rédiger le projet.

Le 4 juillet est devenu la fête nationale des États-Unis : " Independence Day " ...

dimanche 3 juillet 2016

Le 3 juillet ... 1883

Le 3 juillet 1883 : naissance de Franz Kafka

Né à Prague, il est surtout connu pour ses romans " Le Procès " et " Le Château " ainsi que pour la nouvelle " La Métamorphose ".

Son oeuvre est caractérisée par une atmosphère cauchemardesque, sinistre, où la bureaucratie et la société impersonnelle ont de plus en plus de prise sur l'individu. Il est mort le 3 juin 1924 au sanatorium de Kierling, près de Vienne, vraisemblablement de malnutrition.

samedi 2 juillet 2016

Le 2 juillet ... 1961

Le 2 juillet 1961 : suicide d'Ernest Hemingway

Il est né le 21 juillet 1899 à Oak Park ( Illinois ).

Romancier et nouvelliste, il participa à la première guerre mondiale qui lui inspira " L'Adieu aux armes ". Il prit part à la guerre d'Espagne comme journaliste aux côtés des Républicains et s'inspira de cette expérience pour écrire " Pour qui sonne le glas ", roman qui le rendit célèbre.

Il obtint le Prix Pulitzer en 1953 pour son livre " Le Vieil Homme et la mer " et devint lauréat du Prix Nobel de littérature en 1954. Dépressif, se sentant devenir aveugle et touché par la folie, il se suicida avec son fusil de chasse à Ketchum ( Idaho )

vendredi 1 juillet 2016

Le 1er juillet ... 1804

Le 1er juillet ... 1804 : naissance d'Amantine Aurore Lucile Dupin

Née à Paris, et plus connue sous le pseudonyme de George Sand ( en utilisant un pseudonyme masculin, elle souhaitait se faire l'égale des hommes ), elle fut l'une des premières françaises à vivre de sa plume.

En 1822, elle épousa le baron Casimir Dudevant avec lequel elle eut deux enfants, mais très vite elle quitta son mari et connut alors une vie amoureuse plutôt agitée en ayant de nombreuses liaisons avec des hommes célèbres dont Jules Sandeau, Alfred de Musset et Frédéric Chopin avec qui elle vivra de 1838 à 1847.

À Majorque, on peut visiter la Chartreuse de Valldemossa où elle passa l'hiver 1838-39 avec lui.

En 1851 elle se retira à Nohant où elle n'arrêta pas d'écrire jusqu'à sa mort le 8 juin 1876, d'une occlusion intestinale.

Victor Hugo déclara : « Je pleure une morte, je salue une immortelle ! »