Le 14 août 1791 : cérémonie de Bois-Caïman

Cette cérémonie vaudou, organisée par Dutty Boukman, est considérée en Haïti comme l'acte fondateur de la révolution et de la guerre d'indépendance : c'est le premier grand soulèvement collectif de Haïti contre l'esclavage, l'équivalent de la prise de la Bastille pour la France.

Quelques jours plus tard, dans la nuit du 22 au 23 août, les esclaves du Nord massacrèrent un millier de colons ( y compris femmes et enfants ) et détruisirent 161 sucreries et 1.200 caféières.