Le 21 septembre 1972 : suicide d'Henry de Montherlant

De son nom complet Henry Millon de Montherlant, est né le 20 avril 1895 dans une famille picarde appartenant à la bonne bourgeoisie.

Toute sa vie il cultiva une forme de secret, entretenant une double vie, comme l'a dévoilé son ami Roger Peyrefitte, avec qui il partageait une passion pour les adolescents.

Fait rare, mais non pas unique dans l'histoire du Quai Conti, il fut élu en 1960 à l'Académie française sans en avoir fait expressément la demande.

Devenant quasiment aveugle à la suite d'un accident, il se suicida le jeudi 21 septembre 1972 à son domicile du 25, quai Voltaire à Paris, conformément aux principes romains développés tout au long de son oeuvre « pour échapper à l'angoisse de devenir aveugle subitement ». De cette mort volontaire, Julien Green écrit quelques jours plus tard : « Ayant inventé un personnage tout de bravoure et d'éclat, Montherlant a fini par le prendre pour lui et s'y est conformé jusqu'à la fin ».